droits de l’enfant

Les enfants syriens : des enfants pas des soldats !

L’attentat qui a eu lieu à Gaziantep (sud-est de la Turquie) le samedi 20 août 2016 et qui a fait une cinquantaine de morts lors de la célébration d’un mariage kurde démontre une nouvelle fois que dans les conflits en cours l’enfant est la première victime. Non seulement nous avons appris que le kamikaze était en fait un jeune âgé entre 12 et 14 ans mais, de plus, la moitié des personnes qui ont perdu la vie ce soir-là était des enfants. De nouveau, on est frappé par l’extrême vulnérabilité des enfants dans les contextes de conflits et la gravité de leur enrôlement dans les conflits armés et sectaires.

Newsletter

Abonnez-vous / Subscribe / الاشتراك

Ma Belle Ecole

Votre email