guerre

Parrainage des enfants syriens réfugiés en Jordanie

La présidente Mounia MOALLA avec les fondateurs de l'association Bareeq à Amman et des enfants du centre.

La présidente Mounia MOALLA avec les fondateurs de l’association Bareeq à Amman et des enfants du centre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Jordanie, pays limitrophe de la Syrie, compte plus de 600 000 réfugiés syriens, selon les données de novembre 2016 de l’ UNHCR, dont au moins 80 000 enfants sont déscolarisés.

Dans ce pays, près de la moitié des enfants de réfugiés syriens sont les principaux soutiens de leur famille, selon le rapport de l’Unicef et Save the Children de juillet 2015 . 84% des employeurs d’enfants interrogés dans les zones urbaines de Jordanie avouent qu’ils n’ont commencé à faire travailler des mineurs que depuis le début de la guerre en Syrie.

Les enfants syriens : des enfants pas des soldats !

L’attentat qui a eu lieu à Gaziantep (sud-est de la Turquie) le samedi 20 août 2016 et qui a fait une cinquantaine de morts lors de la célébration d’un mariage kurde démontre une nouvelle fois que dans les conflits en cours l’enfant est la première victime. Non seulement nous avons appris que le kamikaze était en fait un jeune âgé entre 12 et 14 ans mais, de plus, la moitié des personnes qui ont perdu la vie ce soir-là était des enfants. De nouveau, on est frappé par l’extrême vulnérabilité des enfants dans les contextes de conflits et la gravité de leur enrôlement dans les conflits armés et sectaires.

Newsletter

Abonnez-vous / Subscribe / الاشتراك

Ma Belle Ecole

Votre email