Syrie

Le centre « Arc en ciel » à Gaziantep, un cadre social et scolaire indispensable pour les enfants réfugiés syriens

Solene, bénévole au sein de Ma Belle Ecole s’est rendue à Gaziantep, au sud-est de la Turquie, pour suivre les projets du centre Arc en ciel soutenu par Ma Belle Ecole, qui accueille des enfants réfugiés syriens.

IMG_8241 2

Activité « arc en ciel » avec les plus grands.

Parrainage des enfants syriens réfugiés en Jordanie

La présidente Mounia MOALLA avec les fondateurs de l'association Bareeq à Amman et des enfants du centre.

La présidente Mounia MOALLA avec les fondateurs de l’association Bareeq à Amman et des enfants du centre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Jordanie, pays limitrophe de la Syrie, compte plus de 600 000 réfugiés syriens, selon les données de novembre 2016 de l’ UNHCR, dont au moins 80 000 enfants sont déscolarisés.

Dans ce pays, près de la moitié des enfants de réfugiés syriens sont les principaux soutiens de leur famille, selon le rapport de l’Unicef et Save the Children de juillet 2015 . 84% des employeurs d’enfants interrogés dans les zones urbaines de Jordanie avouent qu’ils n’ont commencé à faire travailler des mineurs que depuis le début de la guerre en Syrie.

Les enfants syriens : des enfants pas des soldats !

L’attentat qui a eu lieu à Gaziantep (sud-est de la Turquie) le samedi 20 août 2016 et qui a fait une cinquantaine de morts lors de la célébration d’un mariage kurde démontre une nouvelle fois que dans les conflits en cours l’enfant est la première victime. Non seulement nous avons appris que le kamikaze était en fait un jeune âgé entre 12 et 14 ans mais, de plus, la moitié des personnes qui ont perdu la vie ce soir-là était des enfants. De nouveau, on est frappé par l’extrême vulnérabilité des enfants dans les contextes de conflits et la gravité de leur enrôlement dans les conflits armés et sectaires.

Soutien au centre Arc en Ciel pour les enfants réfugiés syriens à Gaziantep/Turquie

Cinq ans après le début du conflit en Syrie, les Syriens constituent désormais la population de réfugiés la plus importante au monde. Près de 5 millions d’hommes et de femmes ont fui le pays, dont la moitié sont des enfants. D’après un rapport de l’UNICEF paru en mars 2016, plus de 8 millions d’enfants syriens sont affectés aujourd’hui par cette guerre à l’intérieur et à l’extérieur du pays.

Le centre Arc en ciel a été créé en août 2015 par des bénévoles syriens réfugiés à Gaziantep en Turquie, dans un quartier très pauvre de la ville, après avoir constaté le nombre important des enfants syriens réfugiés livrés à eux-mêmes entre mendicité et travail clandestin. L’implantation du centre dans ce quartier a été voulue afin d’être au plus près des enfants ciblés par ses actions.

Le but de sa mise en place est d’offrir un lieu d’accueil quotidien pour ces enfants, leur permettant ainsi de se protéger du monde de la rue, de poursuivre leur parcours scolaire, tout en réapprenant les bases de la vie sociale.

Le centre se veut laïc et indépendant de tout courant politique ou religieux.

Un soutien psychologique est apporté à ces enfants grâce aux interventions d’un psychologue syrien bénévole, et d’une éducatrice syrienne spécialisée dans les difficultés de l’enfance.

arc en ciel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De plus, le centre offre quotidiennement aux enfants le petit déjeuner, ce qui représente une aide précieuse pour leurs familles.

Les enfants concernés ont entre 5 et 10 ans. Ils sont aujourd’hui 67 filles et garçons. D’après les bénévoles, leur nombre peut atteindre 200 enfants d’ici fin 2016.

Cinq bénévoles y travaillent quotidiennement et en permanence, et 10 autres personnes y interviennent occasionnellement (cours de théâtre, éducation civique, dessins, etc.)

Les activités qui y ont lieu  sont:

  1. Cours d’Alphabétisation, Arabe, Anglais, Turc, Musique, Dessins, Sciences de la terre, Mathématiques.
  2. Ateliers d’apprentissage à travers les jeux.
  3. Intervention d’un psychiatre et d’une sociologue de l’éducation.
  4. Partenariat avec des associations qui possèdent des outils d’apprentissage et de loisirs afin d’organiser des ateliers pour les enfants.

mounir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La pérennité du centre Arc en ciel a été jugée primordiale étant donné son implication importante auprès de ces enfants, et la rareté des centres indépendants et laïcs aujourd’hui qui travaillent auprès des enfants syriens en Turquie.

C’est dans le cadre du projet « Une bougie pour la Syrie » que la rencontre a eu lieu avec les bénévoles d’Arc en Ciel. Au retour de cette mission, la décision a été prise que Ma Belle Ecole apporte son soutien à ce centre. Une action qui s’inscrit totalement dans les objectifs de l’association et qui permettra de participer à l’épanouissement de ces enfants pour qu’ils puissent intégrer plus tard des écoles turques, en attendant un retour éventuel en Syrie.

Pour visionner le reportage de la chaîne Al Jazeera en anglais sur le centre cliquez ici.

Pour soutenir ce centre cliquez ici.

 

Newsletter

Abonnez-vous / Subscribe / الاشتراك

Ma Belle Ecole

Votre email